BM-new-blanc.png

NEWSLETTER

SUIVEZ-NOUS

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube

©1995 - 2018  Bourgogne Magazine | création par Incom Dijon
Tous droits réservés

#09
MARS - MAI 2010

L'ÉDITO

Des palmiers devant, les Alpes derrières. Cette vision surréaliste provoquée par l'artiste Michel Faget (notre photo) n'aurait rien, à en croire certains, d'une science-fiction. Avec le réchauffement climatique qu’on nous prédit par monts et par vaux, et la multiplication des séismes dont nous faisons le triste constat chaque jour, tout se dérègle. Science-fiction, bluff, ou réalité menaçante ? Nostradamus lui-même n'a pas la réponse. Tout ce que l’on sait, en Bourgogne, c'est que la notion de climat est bien différente, plus fragile qu’instable. Elle s’associe à une vision très régionale du terroir, notre vision à nous. Un climat, sur les coteaux, cela désigne « une parcelle  dédiée à la vigne et précisément délimitée, connue sous le même nom depuis plusieurs siècles et dont l’emplacement précis, le sol, le sous-sol, l’exposition, le microclimat, l’histoire forment au sein du vignoble les caractères constitutifs de la personnalité unique d'un terroir et d'un cru ». C’est pour cette raison précise qu'un comité de soutien s’active énergiquement pour classer les climats, entre Dijon et Beaune, au patrimoine de l'Unesco. La Bourgogne est ainsi faite. D’une mosaïque de terroirs elle veut faire un emblème soudé pour l'humanité. La question dépasse les symboles, tant nos vins, pour ne citer qu’eux, dépendront plus que jamais, à l’avenir, de l’ernergie que l'on mettra à protéger leur ADN. Par respect aussi pour ce sol et ce sous-sol si précis et si fragile, ce caractère unique et multiple à la fois, que l’on veut placer sous le signe de l’universalité. On a beau dire, on a beau faire, rien ne pourra empêcher, désormais, le raz-de-marée des catastrophes en tout genre. En revanche, cette démarche laborieuse et courageuse en direction de l’Unesco, est à portée de main. Elle est une planche de salut pour la Bourgogne. Une responsabilité partagée par tous, dans le monde du vin comme ailleurs. Bourgogne Magazine, s'associe pleinement à cette entreprise. A une époque ou tout un chacun est en quête de spiritualité (voir notre dossier sur l'histoire de la franc-maçonnerie), à la recherche de souvenirs durables aussi (comme dans l'évocation d'une nationale 7 oubliée), rien ne justifie de passer à côté d'une occasion unique de susciter une prise de conscience collective. En mai, un hors-série sera consacré à tout ce qui brille dans notre région. Les Champs-Elysées de la Bourgogne l'avons-nous baptisé. Il contiendra cependant un imposant dossier sur le travail accompli par l'association pour l'inscription des climats du vignoble de Bourgogne au patrimoine de l'Unesco, que préside Aubert de Villaine, le cogérant du plus prestigieux des domaines bourguignons, celui de la Romanée-Conti. Didactique, militant, soutenu par quelques fortes personnalités (voir encadré ci-dessous), il aura pour mission de séduire pour mieux convaincre. On vous aura prévenu !

1/1

Dominique Bruillot

AU SOMMAIRE

En voir plus
En voir plus

24

En voir plus

34

18

32

40

Les Autres Numéros