BM-new-blanc.png

NEWSLETTER

SUIVEZ-NOUS

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube

©1995 - 2018  Bourgogne Magazine | création par Incom Dijon
Tous droits réservés

#41
JANVIER - FEVRIER 2015

1/2
épuisé

L'ÉDITO

Bourgogne Magazine a vingt ans. Cette revue est bienveillante, pas forcément angélique. Indépendante aussi. Chaque membre de l’équipe qui la conçoit y tient comme à la prunelle de ses yeux. Car elle défend l’art de vivre et, à travers cette formule « générique », que d’aucuns jugeront insipide, une envie de partage, de bien-être, de vivre ensemble. Est-elle pour autant un faire-valoir du pays des Bisounours ?Pas vraiment, à en juger la façon dont le monde occidental se soucie déjà de faire la morale, décrets et déclarations à l’appui, entretenant la confusion entre jouissance et nuisance. La culture a été à ce point délaissée, ces dernières années, qu’elle n’a plus libre cours sur l’autel des grands principes. Culture et viticulture, par exemple, ne font pas toujours bon ménage. L’amnésie générale prend le pas sur l’identité de chacun. Au bout du voyage, le goût et le savoir-faire s’opposent à une forme de « bien-pensance » généralisée.

Mais laissons de côté nos querelles de clocher pour analyser la situation actuelle. Même si le politiquement correct est devenu un anesthésiant refuge. Déguster un bon vin de Bourgogne, se laisser aller à jouir de la vie épicurienne ne sont pas des actes suspects. Les événements dramatiques de ce début janvier, il est impossible de le nier, ont certes réveillé les bonnes consciences. Ils ont rappelé que nos certitudes sont vite ébranlées par les actes de fous perdus. L’assassinat de nos confrères de Charlie Hebdo, de leurs protecteurs policiers, le sort de la communauté juive et de la population musulmane, elle-même prise en otage dans cette affaire, auront eu le mérite, au moins, de nous remettre en question.

À Bourgogne Magazine nous honorons sans complexe le terroir et la spiritualité qui sont le socle de notre patrimoine, voire de notre métabolisme. Comme en attestent la Saint-Vincent et la richesse des œuvres exposées dans nos musées, commentés dans ce numéro. Aussi, nous accueillons volontiers celles et ceux qui veulent nous faire partager leur culture sans arrière-pensée, fût-elle radicalement différente mais surtout pas radicalement hostile.En ce début d’année 2015, si particulier, nous levons notre verre de Bourgogne à la santé de tous, à la paix, à la fraternité. Nous saluons avec la même considération, et plus d’amour encore, les êtres portés par de nobles pensées, qui assument leur différence sans se heurter aux autres. L’amour est universel, l’art de vivre est individuel.

Dominique Bruillot

AU SOMMAIRE

En voir plus
En voir plus

24

72

En voir plus

32

28

En voir plus

107

En voir plus
En voir plus

20

32

52

34

60

66

Les Autres Numéros