BM-new-blanc.png

NEWSLETTER

SUIVEZ-NOUS

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube

NOS LIENS AMIS

 

DijonBeaune.fr
Dijon Capitale

 

©1995 - 2020  Bourgogne Magazine | création par Incom Dijon
Tous droits réservés

#64 • février / avril 2020

BM64.jpg

Les anniversaires, on est pour ou on est contre. On ne peut cependant pas leur enlever le mérite de rafraichir la mémoire. En début d’année, ils fixent le cap des grands rendez-vous. Ainsi partageons-nous avec le site de Bibracte, en 2020, la célébration de notre premier quart de siècle d’existence. C’est amusant, car au moment même où François Mitterrand et Jack Lang bénissaient la naissance du centre européen d’archéologie et d’un musée planté au pied du mont Beuvray, nous portions Bourgogne Magazine sur les fonts baptismaux. De là à en faire des interprétations… N’exagérons rien, ce n’est qu’un hasard du calendrier. Autre coïncidence, le Parc naturel régional du Morvan fêtera ses 50 ans. À Bourgogne Magazine, on sait ce que cela représente. Partout dans la région, d’est en ouest et du nord au sud, de la Bresse à la Loire et de la Puisaye au Mâconnais, nos équipes ont trempé leurs pieds dans la gouillasse.

 

Le Morvan, plus que tout autre pays bourguignon a, malgré tout, les faveurs de la rédaction. Il n’est pas que le lien granitique entre les quatre départements. Le Morvan rayonne par l’histoire humaine qu’il véhicule et la vérité parfois dure qu’il détient au creux de ses courbes. Nos lecteurs, concernés d’une façon ou d’une autre, en raffolent. Alors, remisons nos chemises du dimanche et nos redingotes urbaines, enfilons nos biaudes et nos sabots pour fêter ensemble ces beaux anniversaires.

 

En ce début d’année, Bourgogne Magazine se présente sous un jour nouveau, rafraichi dans sa maquette, un peu moins large mais tout aussi riche de fond. Cette nouvelle formule nous permettra, en avril, de sortir « l’artillerie lourde » pour vous parler d’un Morvan intime et beau, que Bibracte et le parc, notamment, s’engagent à sublimer tout au long de l’année. Nous ne parlons pas ici de la beauté de Vénus, qui incarne l’idéal masculin, mais de la beauté de l’âme, poétique, née de l’épreuve de la vérité. Un bonheur n’arrivant jamais seul, il n’est pas impossible qu’on arrose le tout d’Irancy par exemple. Il paraît que l’appellation icaunaise, dont nous suivons l’évolution depuis les origines, et pour cause, a 20 ans elle aussi. Tout cela fait bien des bougies à souffler.

Dominique Bruillot
Éditeur

 Sommaire.

Le 4 décembre dernier, L’Arche à Dijon a posé la première pierre de son nouveau foyer d’accueil de personnes handicapées mentales, qui verra le jour en 2021 à la place de l’ancienne clinique de Chenôve. Ciselée bénévolement par Fabien Mougenot, cette pierre fondatrice est en fait un assemblage de 7 morceaux reflétant l’esprit et l’histoire de l’association. Une commande pas comme les autres pour l’artisan de
Gilly-lès-Cîteaux, Meilleur ouvrier de France 2011 en taille de pierre.

7 PIERRES

POUR L'ARCHE

 

Quelques célébrités et beaucoup de quidams, des paysans et des châtelains, des artisans et des artistes, des envoyés du Ciel et des gardiens du patrimoine, des ruraux et des urbains, des chefs et des apprentis… En 25 ans, il en est passé des gens devant les objectifs de Bourgogne Magazine, principalement ceux des deux photographes fidèles depuis le numéro 1, Michel Joly et Jean-Luc Petit. Tous ces Bourguignons partagent un même amour de leur pays, à l’image de ces portraits publiés sur un quart de siècle….

PORTFOLIO BEST OF
25 ANS DE TROGNES
BOURGUIGNONNES

Mystérieuse, l'abbaye de Cîteaux ? Pas tant que cela. Si la vie austère des moines qui y demeurent déchaîne l'imagination, l'ordre cistercien est loin d'être déconnecté de la vraie vie. Depuis la refondation de l’abbaye en 1898, après 100 ans de fermeture, les frères de Cîteaux n'ont cessé de remettre en question leur relation au monde, tout en continuant de respecter la règle qui gère leur existence. Celle de saint Benoît, qui date du VIe siècle mais sera d’actualité
pour l'éternité.

CÎTEAUX
UN SIÈCLE DE RENAISSANCE

Fin 1995, Bourgogne Magazine racontait déjà la saga record des Ducherpozat, maçons de père en fils depuis 1590. À l’époque, Yves, disparu en 2018, tenait le rôle du père et Martial, celui de l’enfant prodige. Près de 25 ans plus tard, c'est Marien, le fils de Martial, qui
se prépare à reprendre les rênes de l’entreprise d'ici quelques années. Tous deux reviennent sur la passion qu’ils ont reçue en héritage et qu’ils espèrent transmettre à leur tour. Car ainsi va la vie de pierre en fils.

DUCHERPOZAT
DE PIERRE EN FILS

LE MORVAN

SEUL AU MONDE

Militaire de carrière, responsable 
de grande surface, cadre chez Areva, chargé de projet pour l’Institut national de l’histoire de l’art… Jean-Luc Pillard a déjà vécu plusieurs vies avant de bâtir sa nouvelle existence morvandelle, celle d’un photographe vivant en autonomie dans les bois qui bordent le lac de Chaumeçon. Plus qu’une expérience de vie, une expérimentation grandeur nature qui nourrit les recherches de ce touche-à-tout sur l’adaptabilité humaine.

SOUMAINTRAIN 

SAUVÉ DE L'OUBLI

Le gourmet ému par la croûte dorée d’un soumaintrain ignore sans doute que ce fromage typique de l’Yonne est passé tout près de la disparition, et qu’il ne doit sa survie qu’à l’obstination de quelques paysans du cru. Heureusement, ce délice crémeux est désormais protégé par une IGP, qui lui assure une notoriété et des débouchés salvateurs. Radioscopie sur le terrain.

Lui aussi était de notre numéro fondateur, à 30 ans tout rond, fier

« prescripteur des plaisirs » de

La Côte d’Or à Saulieu au contact de Bernard Loiseau. Avec la maturité d’un bon vin, Lyonel Leconte revient sur sa vie d’avant, finalement pas si éloignée de ses prérogatives actuelles. Car un Meilleur sommelier de France 1994 l’est pour l’éternité.

LYONEL LECONTE

"J'AVAIS MA PROPRE TPE EN SOUS-SOL"

Schiever et ses supermarchés ont épargné à la campagne bourguignonne une partie des affres de l’exode commercial. Le groupe morvandiau rayonne internationalement dans le monde de la grande distribution. Mais il n’a jamais été autant attaché à son territoire et au bien-être animal, venant même de s’engager pour le cochon du Morvan élevé en plein-air. Son PDG Vincent Picq s’en fait une fierté.

SCHIEVER 

"HYPER" LÉGENDE

Bourgogne Magazine l’avait découvert quand il faisait les beaux jours de la gastronomie nivernaise à Cosne-Cours-sur-Loire. Après quasi vingt ans de bons et loyaux services à Dijon, le chef étoilé Stéphane Derbord revient sur ses terres d’origine pour un pèlerinage gourmand et nostalgique. Arcandier d’un jour, arcandier toujours…

DERBORD

AUX SOURCES

DE SA LOIRE

« La montagne, ça vous gagne ! » Ce slogan national, rendu célèbre dans les années 1990, colle parfaitement à la peau du massif jurassien. Au-delà des sports d’hiver, la destination
a développé un « esprit nordique » qui séduit de plus en plus une clientèle en quête de déconnection : activités naturelles bonnes pour le corps et l’esprit, cadre sauvage préservé, ambiances scandinaves… La preuve en quelques propositions.

JURA

L'ESPRIT

NORDIQUE